La quête du Statut


– Et puis comment ça va avec ton chum ?
– Ben en fait nous ne sommes pas encore officiellement en couple …
– Ah non ?
– Non et c’est correct, on a tout d’un couple sauf le titre, alors c’est ok …
– Ben là, si il ne veut pas s’afficher officiellement en couple avec toi, c’est surement parce qu’il ne t’aime pas suffisamment …

Ceci revient souvent dans les conversations entre 2 chums de filles … Les femmes nous avons cette manie de vouloir à tout prix obtenir le titre de Blonde, celui de Couple … Pourquoi ? Pourquoi avons-nous besoin de ces mots pour avoir la certitude que la personne avec qui nous passons nos journées, soirées, w-e, nous aime vraiment ? Pourquoi avons-nous tant de difficulté à simplement croire aux gestes, au concret plutôt qu’à un vulgaire statut ?

J’ai eu longtemps cette théorie où je me disais que si le mec n’assumait pas le fait qu’il vous aimait suffisamment pour vous présenter à ses proches comme étant sa blonde, qu’il ne vous méritait probablement pas. Aujourd’hui mon fusil a changé un peu d’épaule… Vous me corrigerez messieurs si j’ai tout faux …

Ce que j’ai réalisé, suite à une discussion avec mon meilleur ami, c’est qu’un homme prend souvent beaucoup plus de temps qu’une femme à surmonter un échec amoureux. L’orgueil de ne pas avoir réussi, le fait de s’être fait avoir, d’avoir été blessé par cette personne en qui il avait confiance. Une fois le couple terminé, bien difficile il sera pour l’homme de refaire confiance à nouveau. Contrairement à la femme qui, bien souvent (pas toujours) croira à l’amour rapidement lorsqu’elle rencontrera un nouveau prospect.

Alors nous avons notre homme sortant d’une relation de couple de merde, qui a probablement souffert et qui maintenant associe le mot «couple » avec sa dernière relation. Sa dernière relation qui représente pour lui : tromperie, mensonge, engueulade etc. Veut-il retomber dans ce cercle encore une fois ? Non bien évidemment. Alors il agira avec vous comme si il était en couple. Il vous aimera, fera des plans avec vous, mais se gardera toujours cette réticence à vous identifiez comme un couple puisqu’il a peur de se faire avoir à nouveau. Comme me l’a si bien dit mon ami : Donnez lui le temps de mettre sa relation « de merde » derrière lui et de ne plus associer « couple » avec ce qu’il se rappelle de son vécu et les choses rentrerons inévitablement dans l’ordre si réellement il vous aime.

Nous vivons tous avec les séquelles de nos anciennes relations. Certaines blessures prennent plus de temps que d’autres à guérir. Mais parfois il faut laisser aller le passé et faire confiance à la vie.

Tant que les 2 vous êtes bien dans la relation, pourquoi faut-il tant s’attarder à un titre ? Comme pour certaines femmes pour qui le but ultime est de se marier ? Encore une fois obtenir un statut … Pourquoi ne pas juste vivre à fond la relation telle qu’elle se présente et en ressortir le bien ? En couple, accoté, célibataire mais pas disponible, peu importe, vivez à fond ce que vous avez à vivre !!! Une vie, on en a qu’une !

Votre Bavardeuse !

Good vs Bad


Pourquoi est-ce si difficile pour certaines personnes de se libérer d’une relation abusive ? Pourquoi le compliqué l’emporte souvent sur le simple ? Les gens qui ont été dans des relations où la manipulation et la jalousie régnaient savent de quoi je parle …

L’autre n’a qu’à dire qu’une seule parole, un simple regard et la force de nous tenir droit s’envole et nous plions, nous nous sentons coupable pour quelque chose que nous n’avons pas fait. Il ne faut pas oublier que ces personnes sont des maîtres dans ce domaine. Ils savent exactement où ça fera mal et surtout qu’est-ce qui aura de l’impact. Mais ils sont aussi les maîtres du déguisement car aux yeux de ceux qui ne partagent pas leur vie, il n’y a pas plus gentils, drôles et aimable qu’eux.

Une fois que vous avez vécu ce genre de relation il est facile pour vous de le détecter chez les autres. Et côtoyer des gens qui sont dans ce genre d’emprise vient me chercher directement. J’ai envie de leur donner la force qu’ils n’ont pas pour qu’ils puissent réaliser qu’ils méritent mieux. Pour les aider à réaliser à quel point ils sont extraordinaires. Parce qu’évidemment la personne de qui ils ont été épris durant des années leur a enlevé cette croyance. Ils n’ont plus confiance en eux, ne savent plus ce qu’ils valent et surtout ne savent plus qui ils sont. J’ai de la peine, mais j’ai surtout de la rage de voir combien il peut y avoir de la manipulation dans les relations autour de moi.

Comment se fait-il que ces manipulateurs, hommes ou femmes, réussissent autant ? Comment font-ils pour être capable de vivre avec eux même en sachant ce qu’ils enlèvent à l’autre, à la personne qu’ils disent aimer ? Le pire dans tout ça, c’est que même si la personne qui a été la victime de ces maîtres manipulateurs réalise un jour qu’elle en a assez, qu’elle n’en peut plus, même si elle prend la décision de quitter cette personne, ça ne s’arrêtera pas là. La manipulation va continuer bien au-delà de ça. Vous ne pensez surement pas que cette personne qui perds soudainement le contrôle qu’elle avait sur l’autre va baisser les bras et va se laisser faire aussi facilement ? Bien sure que non … Alors tous les moyens seront bons, des larmes, aux crises, aux menaces. Elle finira bien par trouver ce petit quelque chose qui blessera l’autre et qui fera en sorte qu’elle gardera une emprise sur sa victime.

Être aux côtés d’une personne qui essaie tant bien que mal de se sortir de cette situation nous donne envie de lui transmettre toute la force que nous avons accumulée depuis des années. Mais ce que j’ai appris avec le temps, c’est que nous avons beau être présents pour eux, nous avons beau être gentils, à l’écoute rien ne peut y faire. Ils ont besoin de s’ouvrir les yeux et surtout de briser les chaines par eux-mêmes. Nous aurons beau gueuler haut et fort qu’ils se font manger la laine sur le dos, nous serons tellement directs que ça frôlera la méchanceté pour qu’ils réalisent à quel point l’autre leur fait du mal et qu’ils doivent se tenir droits, qu’ils doivent être plus fort que ça, rien n’y fera tant qu’ils ne croiront pas à nouveau en eux.
Encore une fois le temps ici sera leur meilleur ami. La meilleure chose à faire est d’essayer d’être là et de leur montrer que de la gentillesse ça existe. Que la mesquinerie il n’y en a pas partout. Que parfois quand quelqu’un est gentil avec vous, c’est parce que vous le méritez et non pas parce qu’il y a un piège derrière tout ça.

J’ai douté récemment en moi en me disant que les méchants l’emportaient toujours sur les gentils. Je me suis demandé à quoi cela me servait-il d’être gentille et attentionnée alors que c’est la mesquinerie qui tire plus fort la couverture … Je préfère demeurer dans mon monde de calinours et être la personne que j’ai toujours été parce qu’éventuellement tout fini par nous revenir. Dans mon cas, je crois bien que les méchants ne l’emporteront pas !