De la chenille au papillon


On se retrouve à la fin des années ’80, une jeune fille s’amuse avec ses petites amies. Sans vraiment savoir pourquoi, elle se sent toujours à part, elle se laisse toujours rabaisser par une des 2 petites filles lorsque vient le temps de jouer à des jeux de rôles de princesses. Cela peut sembler sans importance, mais elle ne pouvait jamais jouer le rôle de la belle princesse, elle devait toujours assumer le rôle de la vilaine et laide sorcière. Elle n’avait jamais droit au compte de fées. Ne voulant être seule, elle continua d’aller jouer avec ses « amies » même si revenant chez elle, elle pleurait.

Quelques années ont passés, une nouvelle amie plus populaire est entrée dans sa vie. Avec cette amie venait un groupe d’amis assez important. C’était la première fois où la jeune fille faisait partie d’une gang (comme ils se définissaient dans ce temps là) et elle en ressentait une certaine fierté. Sa confiance en elle n’était pas très haute à ce moment de sa vie. Comme toutes adolescentes, elle se cherchait encore et doutait beaucoup de d’elle, mais avec eux, elle se sentait « hot ». Puis les garçons commencèrent à la narguer sur son physique, tout y passa, de ses yeux pourtant si beaux, à sa grosseur pourtant ok. Malgré les mauvaises blagues, malgré les rabaissements, elle restait parmi eux. Elle essayait de se dire qu’elle était populaire, qu’elle faisait partie de LA gang hot de la place. Elle pouvait toujours compter sur ses amies de fille bien qu’elle se sentait toujours moins belle et moins intéressantes qu’elles. Alors que le sourire arborait son beau visage durant la journée, ce fut les larmes qui envahissaient ses joues lorsqu’elle fermait la porte de sa chambre. Tout ce qu’elle demandait était de se faire aimer de ces garçons, de se faire considérer comme une amie et non comme un punching bag pour les mauvaises blagues. Et même lorsqu’elle rencontrait un nouveau garçon, il n’était pas rare que celui-ci se désintéresse d’elle une fois les amies plus jolies et plus confiantes de la jeune fille lui fut présenté. Encore une fois, elle se sentait comme un fantôme, une ombre.

Puis, vint l’hiver 1994 environ où elle se fit un nouveau groupe d’amis qui n’avaient rien à voir avec sa gang d’été. Personne ne la connaissait, personne ne pouvait se douter que plusieurs personnes se moquaient d’elle. Elle a commencé à s’intéresser à l’impro, le théâtre, la danse. Elle se sentait à sa place, les gens l’aimait et l’appréciait ELLE. Elle se sentait belle, elle se faisait regarder par les garçons et les filles voulaient être son amie. La confiance en elle a commencé à faire surface. Elle devenait une jeune femme parmi ces nouvelles personnes.

L’été suivant elle le redoutait un peu, quoique remplie d’une nouvelle confiance, elle craignait encore les propos qui pourraient la rabaisser. Après un hiver sans les avoir vu, les premières journées étaient toujours comme des retrouvailles. Mais n’eut pas été long que l’un d’entre eux lui lança une phrase poignante. Mais cette fois, c’en était assez, elle lui répondit du tact ô tact, devant tout le monde, une phrase aussi blessante que celles qu’elle avait reçues dans le passé. Et ce fut devant tout le monde qu’elle pu enfin montrer que la petite fille pas de caractère avait disparue. Elle devint peut-être même un peu blessante, et une réputation de mauvais caractère a commencé à la suivre. Mais mieux valait cette réputation que celle de la fille qui se laisse marcher dessus…

…Les années passèrent, elle continua de parler à ce groupe d’amis, sans jamais être capable de s’en séparer malgré le fait que trop souvent elle a pleuré à cause d’eux. Elle a rencontré celui qui allait devenir le père de son enfant. Une relation avec des hauts et des bas qui n’a souvent pas aidé dans sa quête de confiance en elle. Et une séparation assez difficile où encore une fois elle s’est sentie démolie à plusieurs reprises.

Avec les années, la grossesse, elle ne se trouvait plus aussi belle qu’elle l’avait déjà été. Le regard des hommes n’était plus le même que lorsqu’elle était adolescente. Physiquement, elle n’y croyait plus, même si ses amis pouvaient lui dire qu’elle était magnifique, elle n’en croyait pas un seul mot. Elle a dû apprendre à élever un enfant seule, à gérer des comptes, travail, trafic, ménage et tout le tralala. Alors que les rencontres se succédèrent sans jamais avoir de succès, elle se disait plus souvent qu’à son tour que l’amour n’était pas fait pour elle. Qu’elle ne devait pas être assez belle et qu’elle ne devait sûrement pas mériter qu’on l’aime en retour.

Puis, certaines personnes ont fait irruption dans sa vie, la brassant un peu, lui faisant réaliser quel genre de personne elle était aux yeux des autres. Qu’elle était appréciée, importante et elle commença à y croire un peu. Une prise en main côté physique était cependant nécessaire, il était le temps de changer et de devenir aussi belle physiquement qu’intérieurement pour son bien être à elle, pas pour le regard des autres. En 1 an elle est devenue une femme qu’elle n’aurait jamais cru être capable de devenir. Pour la première fois de sa vie, elle se regarde et se trouve belle, sans aucun mais, sans conditions, elle s’aime. Elle voit la vie d’un nouvel œil, se dit que tout ce qu’elle a pu vivre dans son passé, jeunesse, séparation, monoparentalité etc ont été des épreuves qui ont fait d’elle qui elle est maintenant. Une femme forte, avec ses faiblesses, ses défauts, mais qui veut tellement être heureuse et qui ne laissera plus jamais personne venir la démolir. Elle prendra toutes les opportunités que la vie lui présentera. Rien ne sera impossible car l’impossible elle l’a déjà fait.

Ne laissez jamais les paroles de quelqu’un vous démolir, croyez en vous, entourez vous des gens qui vous aime et fermez la porte à ceux qui vous gruge votre énergie. Rien n’est impossible dans la vie, il suffit d’y croire.

Merci à ceux qui ont essayé de me détruire, à ceux qui n’ont pas cru en moi, grâce à vous je suis plus forte et je suis qui je suis maintenant.
Merci à ceux qui ont cru en moi, qui m’ont brassé, réveillé et aimé. Aujourd’hui je suis fière d’être la femme que je suis.

Aujourd’hui j’ai rencontré une personne extraordinaire avec qui je crois sincèrement qu’un futur est possible. Ma fille est ma plus belle réussite et ma plus grande fierté. J’ai une belle carrière, des amis géniaux, bref j’adore ma vie !

P.S. Pour votre info, les amis que j’avais étant jeune sont toujours dans ma vie, la plupart se sont excusés des paroles qu’ils m’ont dit, je n’ai jamais été en mesure de les sortir de ma vie et je ne crois pas le faire un jour. Ils font partie de ma vie et aujourd’hui j’essaie de me concentrer sur le genre de personne qu’ils sont aujourd’hui avec moi plutôt que celles qu’ils ont été lorsque j’étais ado ! Mes amies de filles ne m’ont jamais lâchées, elles sont encore plus près de moi aujourd’hui qu’elles ont pu l’être il y a 15 ans.

Coup de foudre, destin et boule de gomme


Imaginez-vous un samedi, vous étiez sensée vous rendre à un anniversaire que vous aviez annulé parce que vous vouliez vous reposer et entre temps vous recevez l’appel d’une amie vous proposant d’aller souper chez elle. Quelques-uns de ses amis y seront également avec leurs enfants. Vous dites oui en vous disant que ça ne pourrait pas vous faire de tord mais qu’encore une fois vous allez vous retrouver la seule célibataire autour de cette table remplie d’amoureux.
 
Bref, vous vous habillez ordinaire, jeans et t-shirt, nullement besoin d’y mettre un peu d’effort puisque vous y allez avec le simple but de vous changer les idées et vous amusez. Votre amie vous donne le chemin, vous vous perdez, vous tournez en rond et avez le goût de retourner chez vous en vous demandant, mais pourquoi j’ai dit oui aussi… En arrivant finalement à destination, elle et son copain vous accueillent. Il y a un beau garçon debout dans l’entrée également … les présentations se font et vous cherchez du coin de l’œil où se trouve la douce de ce beau brun. Finalement il vous présente son adorable garçon (qui a environ le même âge que votre enfant) et pas de blonde en vue …
 
On vous sert l’appérôt, les autres invités arrivent et vous ne pouvez faire autrement que de regarder ce beau brun qui se tient à côté de vous. Vous l’observez avec son enfant, avec votre enfant à vous également. Lui, il se fait discret, alors que vous, vous racontez anecdotes par-dessus anectodes (mais pourquoi vous ne la fermez pas bon dieu !!!) Quelques échanges brefs sont fait avec lui, rien de plus. Pendant les conversations du souper vous percevez qu’il est en couple mais sur le point de se séparer, que ça ne va pas bien du tout etc … Zut il n’est pas célibataire, vous reculez en vous disant que ce n’est pas plus grave que ça, un autre qui n’est pas fait pour vous.
 
Il quitte plus tôt que les autres, 2 becs rapides sur les joues et un « à la prochaine » lancé à la va vite comme au revoir. Mais pourquoi après son départ, tout ce que vous pouvez penser c’est la façon qu’il avait de vous regardez ? Pourquoi se fait-il que tout ce dont vous avez envie c’est qu’il revienne et que vous puissiez apprendre à vous connaître ?
 
Vous résistez à l’envie de lui envoyer un message par facebook (vive facebook) mais 2 jours plus tard, c’est plus fort que vous, vous devez lui écrire. Un petit mot gentil lui disant que vous comprenez sa situation, mais que si jamais il avait envie d’un resto un de ces 4 qu’il peut vous faire signe … Et là tout commence, une réponse vous disant qu’il avait également adoré sa soirée mais qu’elle avait été trop courte, qu’il est heureux de voir que c’est réciproque etc. Mais ça s’arrête là pour le reste de la semaine. Il vous trotte dans la tête, mais vous résistez, vous ne voulez pas vous embarquer dans quelque chose de compliquer encore une fois.
 
Par un heureux « hasard » vous vous revoyez le samedi suivant chez des amis. Vous avez l’impression d’être 2 aimants … Il vous confirme que depuis une semaine, tout a changé, qu’il ne peut l’expliquer et ne comprends pas pourquoi ni comment. Vous passez la soirée à parler, à vous amusez avec les autres. Votre envie de le toucher, de le coller est plus forte que tout, mais il ne faut jamais perdre l’idée que son couple n’est pas encore fini, alors vous résistez… Vous êtes gênée, vous rougissez à rien, votre cœur bat la chamade dès que son regard croise le vôtre, mais que ce passe-t-il ?? 1 heure avant le départ vous vous dites mutuellement que vous n’avez pas envie que cette soirée se termine. Et à l’heure du départ, 2 becs donnés un peu moins à la va vite et un câlin qui accompagne le « j’espère te revoir bientôt » terminent cette magnifique soirée.
 
Depuis cette soirée, il a demandé votre numéro, il vous texte et vous confirme qu’il a l’impression qui lui manque une partie de lui depuis la dernière fois qu’il vous a vu. Que rien ne va plus dans sa tête et que vous êtes sans cesse dans son cœur. Ayant vécu trop de déception, vous essayez tant bien que mal de résister à l’envie d’y croire. Vous vous retenez tant bien que mal de lui écrire que tout ce que vous penser depuis 1 semaine c’est lui dans votre vie.
 
Est-ce le destin d’avoir été à ce souper au lieu de l’anniversaire ? Est-ce un coup de foudre que vous êtes en train de vivre ou une simple bulle de gomme qui éclatera si il décide de donner un deuxième coup d’aile à son couple ? Certains vous diront de vivre le moment présent et qui vivra verra. D’autres vous diront de sortir de là immédiatement, que c’est dangereux et qu’encore une fois vous en ressortirez blessée. Bref peu importe la décision que vous prendrez, seule vous en serez affectée.
 
Coup de foudre, destin ou boule de gomme, seul le temps saura le dire…

Meat Market


Hum la viande a l’air belle, tiens je vais l’acheter, wow en spécial en plus, ok j’en prends 3 paquets !
Hum elle a une belle photo, tiens je vais lui envoyer un message, wow y’en a 2 autres comme elle, ok je vais écrire aux 3.
 
Depuis plusieurs années les sites de rencontre se sont multipliés. Tous semblent dire qu’ICI vous trouverez la personne de vos rêves. Pour ceux qui n’ont jamais mis l’œil dans un de ces sites je vous explique brievement comment le tout fonctionne.
 
1- se créer un nom d’identité : Labavardeuse
2- se décrire en utilisant des menus déroulants : poids (et c’est ici qu’on dit si on est ronde, proportionnelle, athletique ou mince … bref quelqu’un qui a un surplus de poids n’osera mettre ronde parce que les chances que le beau mec qu’elle désire, lui désire les filles plus minces, alors elle indique proportionnelle ! Hey je sais, c’est ce que je faisais avant ! haha ), grandeur, couleur de cheveux etc
3- Faire une brève description pour attirer l’attention du sexe opposé. Description qui se résume trop souvent à du copier coller sur les autres en disant que nous aimons les soirées entre amis, les bonnes bouffes mais qu’une soirée collée aussi ferait tout aussi l’affaire. L’originalité n’est malheureusement pas très développée
4- Finalement on essaie de mettre une ou plusieurs photos. C’est LÀ, le plus important …
 
Ensuite on fait notre magasinage, on tri, on sélectionne. On cherche quelqu’un entre tel et telle grandeur, telle situation financière etc … Et nous partons à la pêche et/ou nous attendons que quelqu’un de l’autre côté clique sur notre photo.
Ne soyons pas naïf, tout comme la viande, c’est la photo, l’image qui importe dans la majorité des cas. Nous avons beau avoir été hyper originale dans notre description, si le gars n’a pas été séduit par notre photo, il n’ira pas lire et ne saura pas que nous avons un très grand sens de l’humour et que nous pouvons mettre nos jambes derrière nos oreilles ! Non, il a la possibilité de trouver la plus belle fille du site et après il verra si elle est intéressante. C’est comme ça autant pour les hommes que les femmes.
 
Twitter, facebook sont maintenant aussi rendus des similis sites de rencontre comme  les Réseaux Contact de ce monde. Souvent la personne décide de vous parler ou de vous suivre parce que la photo l’a séduit … ensuite selon ce que vous écrivez, il commence à y avoir un interet. Sauf que comme tout bon Meat Market, l’homme et la femme vont à la pêche avec plusieurs filles et ne s’en cache pas. Mais ppssttt messieurs, les filles se parlent entre elles, tenter de ne pas raconter la même salade à toutes car ne le saurons bien assez vite !
 
Cessez de dire que le physique n’a pas d’importance, au contraire. L’image que l’on projette de nous sur les réseaux sociaux et site de rencontre prends malheureusement bien souvent beaucoup de place et certains savent s’en servir à leurs avantages… C’est triste parce que nous avons tellement plus à gagner à se faire découvrir pour qui nous sommes versus simplement le physique qui on le sait, peut changer assez rapidement. Mais sur le web, la facilité du magasinage de la beauté est omniprésent, alors essayons de vivre avec. Petite note, dans plusieurs cas, bien souvent l’image que la personne projette d’elle sur le net est bien loin de ce qu’elle est dans l’intimité. Rare sont les personnes 100% vrais, honnêtes et transparentes sur ce genre de site.  

Et pour ma part, le plus beau compliment que quelqu’un peut me donner dans ce monde virtuel est le fait d’être honnête et fidèle à la personne que je suis sur et hors net.
 
Alors sur ce, bon magasinage !