La réponse à LA question


La question la plus populaire que les célibataires doivent endurer party de famille après party de famille, discussion après discussion est sans aucun doute : mais voyons, comment se fait-il qu’une personne comme toi soit célibataire ? Souvent nous répondons que nous n’en savons rien, que ce sont les autres qui ne nous voient pas etc. Mais la plus part du temps, la réponse nous l’avons … La peur.  Se trouver quelqu’un dans les premiers mois suivant une rupture est souvent la façon la plus simple d’éviter la peur. Car plus il y a de mois qui nous sépare de notre dernière relation, plus la peur de perdre ce que nous avons devient imminente. Soit la peur de perdre notre nouvelle identité, celle que nous avons réussi à retrouver, celle que nous avions perdue durant cette dernière relation, celle que nous avions laissé fondre dans l’autre. La peur de perdre notre nouvelle indépendance, celle qui nous permet de voyager, de sortir sans se sentir coupable. La peur de retomber si facilement dans cette routine du trafic, boulot, télé à deux sur le sofa, dodo dos à dos.
 
C’est alors que lorsque nous commençons à fréquenter une nouvelle personne et qu’il commence à y avoir un brin de ressemblance avec notre dernière relation, nous avons peur. Nous nous disons que ce n’est pas ce que nous voulons, que ça s’enligne trop de la même façon, alors nous fuyions. Nous fuyions sans même donner une chance, parce que nous avons peur de retomber, de nous perdre à nouveau. Mais je crois que si cette personne est la bonne, elle ne nous laissera pas nous perdre… Elle embarquera avec nous dans nos voyages, nos sortis. Ne nous fera pas sentir coupable lorsque nous allons passer du temps avec nos amis plutôt qu’avec elle. Bref j’ose le croire.
 
On se mets aussi à avoir peur des trop belles paroles, car trop souvent elles nous ont trompées, flouées. Ces belles paroles que trop d’hommes nous ont dites et que nous avons crues pour finalement n’être qu’un stratagème pour arriver à leurs fins. Alors la journée où le bon mec, celui qui sera sincère dans ses gestes et bonnes paroles, arrivera nous serons sur nos gardes et n’en croiront pas un mot. Nous ne voulons plus y croire en fait parce que nous avons eu mal trop souvent et encore une fois on va laisser passer notre chance à cause de cette foutue Peur …
 
Bref, à la question pourquoi suis-je encore célibataire ? Non ce n’est pas que les hommes sont de parfaits imbéciles (peut-être un peu parfois, mais pas dans ce cas), ce n’est pas non plus parce qu’il est difficile de rencontrer lorsqu’on a un enfant (ok peut-être un peu !) mais bien parce que la peur gère mes émotions. Alors non je ne me contenterai pas d’un homme qui fait simili l’affaire. Nul n’est parfait et surtout pas moi, mais celui qui entrera je l’aurai choisi autant qu’il m’aura choisi !

Publicités

Une tranche de mon coeur


Avez-vous une personne qui est dans votre vie depuis toujours ? Cette amie qui est là depuis votre début d’adolescence, avec qui vous avez fait les 100 coups ? Celle qui il y a quelques années connaissait tout ce qui se passait dans votre tête ?  Je dis connaissait parce que parfois, malheureusement lorsqu’on vieilli, trop de choses changent.
 
Je suis certaine que vous avez une quelqu’un d’aussi important(e) dans votre vie. Celle qui a toujours été là, dans les hauts et les bas, celle qui vous soutenait et qui vous brassait quand vous ne faisiez pas les bons choix. Cette personne est aussi celle que vous avez soutenue dans ses moments les plus difficiles, celle pour qui vous vous seriez déplacée à n’importe quelle heure de la nuit en cas de problème. (et même encore aujourd’hui) Cette personne que vous ne voulez pas laisser aller pour tout l’or du monde mais qui en ce moment s’éloigne tranquillement de vous, sans savoir vraiment pourquoi. Cette amie que vous n’êtes pas capable de laisser partir parce que trop de souvenirs s’y rattache, parce qu’elle détient une trop grande portion de notre coeur …
 
Je me suis toujours dis qu’elle était mon âme-sœur, on a jamais eu besoin de se parler qu’on se comprenait … Aujourd’hui je sens qu’elle disparaît … qu’elle se fait une vie sans moi. Vous savez cette impression de sentir que l’amitié n’en tiens qu’aux efforts que l’une des deux fait pour maintenir en vie cette amitié ? Ce sentiment de se dire que si nous ne faisons pas des efforts, cette amitié perdra vie et disparaîtra avec les années, qu’elle m’oubliera.
 
Pourquoi se raccrocher alors à quelqu’un qui nous porte moins d’importance qu’avant ? Pourquoi tenir tant à conserver cette amitié ? Parce qu’elle nous rattache au passé ? Probablement … J’ai une boule dans la gorge simplement d’en parler. L’idée de la perdre et de la laisser partir définitivement, de lâcher prise me brise autant que de perdre un membre de ma famille. Mais je dois me rendre à l’évidence que nos vies sont différentes, que nous sommes rendues différentes. Elle ne sait plus rien de ma vie ou presque et moi de la sienne … Nos silences sont rendus plus des vides que de simples silence où l’ont se comprenait. Laissez aller une amie peut être parfois aussi difficile que de laisser partir un amoureux je crois. Lâchez prise, abandonnez la bataille et laissez aller… Mais tant que mon cœur crie de ne pas la laisser aller, que tout redeviendra comme avant, j’en serai incapable…

Je t’aime